Les réseaux informatique

De Wikizen
Aller à : navigation, rechercher

Le réseau informatique

Un réseau informatique est un ensemble d'équipements informatiques reliés entre eux, grâce à des supports de communication (câbles ou ondes)dans le but d'échanger des données numériques.

Si le lien est assuré par le biais d'un câble on parle de réseau câblé. Si le lien est sous forme d'ondes, on parle de réseau sans fil.Les intérêts majeurs d'un réseau sont :

communiquer entre personnes (messagerie, discussion en direct,...)Diminuer les coûts par le partage des ressources matérielles (imprimantes, espaces disque, graveurs, etc.)

Partager des données et des applications,Standardiser les applications,travailler sur une même base de données, permettre une communication efficace, rapide et peu coûteuse.

Un réseau peut être de n'importe quelle taille : A la maison on peut relier deux ordinateurs pour partager une connexion Internet.

Une entreprise peut créer un réseau en reliant une dizaine d'ordinateurs pour partager des dossiers et des imprimantes.Un réseau peut également connecter des millions d'ordinateurs afin d'échanger des

informations partout dans le monde.


Le modem routeur


Un point d’accès. C’est la fonction de base de ce genre d’appareils, donc. Avec un câble réseau (ou Ethernet), vous le branchez à un modem/routeur qui n’est pas Wi-Fi, ou dont le Wi-Fi n’est pas au top (de

normes plus anciennes, par exemple a, b ou g). Vous aurez dès lors du bon Wi-Fi dit « N » dans votre habitation, qui sera « dual band », 2,4 GHz et 5 GHz. Nettement plus performant.

Un connecteur multimédia sans fil. Vous avez déjà un routeur sans fil dans le salon, mais vous devez connecter un ordinateur de bureau, une console de jeu, une caméra réseau, une TV… bref, un appareil qui

n’est pas Wi-Fi mais qui a un port réseau, et qui est situé dans une chambre, par exemple. Avec un câble réseau (fourni), reliez cet appareil au WAP300N. Ce dernier va alors communiquer en Wi-Fi avec le

routeur, et transférer le signal par le câble à votre console de jeu ou votre TV.

Un amplificateur de signal sans fil. C’est un mix des deux modes précédents. Il communique sans fil avec le routeur, et donne du réseau par câble (mode N.2). Sauf qu’en plus, il donne de Wi-Fi (mode N.1)

dans des pièces inaccessibles à partir du Wi-Fi du routeur. Idéalement, si votre routeur est dans le salon, vous mettre le WAP300N dans le hall de l’étage. Vous le relierez avec un câble à un « vieil » ordi

de bureau, mais les enfants, avec leur tablette ou leur smartphone, pourront surfer en Wi-Fi grâce à lui. C’est le mode le plus complet et sans doute le plus intéressant.

Le réseau local permet de connecter des ordinateurs entre eux, mais ce, seulement grâce à l'aide de différents éléments matériels dont les principaux sont :

La carte réseau (appelée Network Interface Card en anglais et notée NIC) : Elle constitue l’interface entre l’ordinateur et le câble du réseau.

La fonction d’une carte réseau est de préparer, d’envoyer et de contrôler les données sur le réseau

L'adaptateur (ou transceiveur) : qui permet la diffusion d'un signal d'entrée (c'est à dire le signal émit par l'ordinateur cherchant à échanger

des données avec les autres ordinateurs connectés en réseau avec lui vers plusieurs sorties.


Les réseaux sans fil


Les réseaux sans fils sont de plus en plus à la mode ces temps-ci. Ils ont en effet de nombreux avantages par rapport aux réseaux filaires : Outre le fait de ne pas percer les murs pour y faire passer de

câbles, vous pouvez déplacer les PC comme vous le souhaitez sans être tributaire d'un éventuel câble. Leur inconvénient majeur est leur coût plus élevé, leurs performances encore inférieures (bien que les

dernières normes en matière de Wifi soient de plus en plus performantes). Mais ce qui fait douter de nombreux acheteurs est encore leur sécurité bien inférieure à celle d'un réseau Ethernet.

La raison de cette principale faiblesse est simple : n'importe qui disposant d'un périphérique réseau Wifi peut "écouter" (on parle de sniffer) les informations transitant dans les airs ! Malgré des

techniques de cryptage ayant évolué au fil des révisions de la norme Wifi.

On est ainsi passé de la technologie WEP (Wireless Equivalent Privacy) crackable en quelques secondes à la technologie WPA (Wi-Fi Protected Access) puis WPA

2). La norme Wifi aussi appelée norme 802.11 est la technologie la plus utilisée. La version g (802.11g) est la plus utilisée, elle permet des taux de transfert allant jusqu'à 54 Mbits/s.

Pour créer un réseau Wifi, vous pouvez utiliser différentes solutions. La première est la solution consistant à relier un point d'accès Wifi à un Switch/routeur/hub, lui-même relié à certains PC via des

câbles Ethernet, et à d'autres PC via des cartes Wifi PCI. La seconde solution est de n'utiliser que des cartes Wifi sur les différents postes que vous souhaitez faire communiquer. Attention au coût des

Les solutions, il sera parfois plus avantageux de relier votre PC à un Switch via un câble réseau court ce qui coûtera moins cher que d'acheter une carte Wifi PCI, les prix soient en baisse constante.

Une fois votre réseau local créé, il vous faut configurer les différents postes pour qu'ils puissent communiquer ensemble. Pour que tous les postes se comprennent, ils vont devoir dialoguer avec un

protocole commun. Il existe différents protocoles, le plus utilisé étant le protocole TCP/IP. Avec ce protocole, les ordinateurs sont identifiés par ce qu'on appelle une adresse IP. L'adresse IP est un

ensemble de 4 octets séparés par des points (dans sa version 4). Chaque octet peut voir sa valeur aller de 0 à 255. Une adresse IP sera donc de la forme Exemple : 192.168.0.1.

Il existe des adresses IP dites routables, et d'autres dites non routables. Une adresse IP routable pourra être utilisée pour communiquer sur internet, une adresse IP non routable cantonnera l'usage de

votre ordinateur au réseau local. 192.168.0.1 est une adresse IP non routable, il n'existe donc aucun ordinateur utilisant l'adresse IP 192.168.0.1 directement relié à internet, il passera toujours par un

fournisseur d'accès lui fournissant une adresse IP routable.


Le réseau Ethernet

C'est le réseau le plus ancien, le plus puissant et le plus utilisé aussi bien chez les particuliers que chez les professionnels. Son succès s'explique facilement de part les nombreux avantages dont il

dispose : outre un faible coût, c'est le réseau le plus évolutif puisque vous pouvez rajouter des composants à l'infini, modifier l'architecture de votre réseau comme bon vous semble ou encore ajouter un ou

plusieurs PC sans changer les paramètres des PC déjà reliés. Vous pouvez de plus relier vos PC les plus éloignés (un concentrateur sera généralement passé les 150 mètres, ce qui laisse de la marge !).

Pour relier vos PC, si vous n'en avez que deux, vous avez plusieurs solutions : Vous pouvez directement relier vos deux PC en les connectant ensemble via un câble réseau croisé (l'ordre des fils n'est pas

le même lorsqu'on regarde les deux prises réseau situées aux extrémités du câble, contrairement à ce qui se passe avec un câble droit). L'avantage de cette technique est qu'elle ne vous coûtera que le prix

du câble, et éventuellement le prix des deux cartes réseaux si vos PC ne sont pas dotés de chipsets réseaux intégrés. L'inconvénient majeur est que cette solution est très peu évolutive si vous souhaitez

ajouter un PC ou un périphérique réseau ultérieurement. Très peu évolutive car vous serez obligé de tout reconfigurer, outre le fait de devoir acheter un périphérique réseau supplémentaire, et de devoir

racheter des câbles réseaux dits droits (ou alors de passer par une autre carte réseau qui fera doublon sur un des deux PC).


Le réseau informatique professionnel


Pour démarrer une installation du réseau informatique, il faut évaluer ses besoins et connaître le périmètre fonctionnel de son réseau.

On rédige alors un cahier des charges précis. Parmi les éléments pris en compte, il peut notamment retenir :

La nature et la superficie des locaux à équiper. Les contraintes techniques de ces locaux. Le nombre de serveurs requis.Le nombre de personnes et de postes de travail à relier

Les besoins en bande passante et en débit.Le câblage

Cette étape vise à équiper les locaux de l'entreprise d'un réseau de câbles pour relier les serveurs et les PC entre eux. La nature du bâtiment doit être prise en compte :

Si le bâtiment est ancien, il sera difficile de percer les murs. L'entreprise doit repositionner son plan de câblage et peut décider de s'équiper de bornes Wifi (ultra sécurisées) ou encore CPL.

Si le bâtiment est récent, l'entreprise peut dissimuler les câbles dans les murs, des trappes au sol ou colonnes montantes équipées Switch dédiés (par département ou unité)

de connectique reliées aux Les serveurs physiques

Il convient de vérifier la connectique des serveurs, Disposent-ils de possibilités suffisamment étendues pour répondre aux besoins réseau de l'entreprise ?

Les cartes réseaux supportent-elles les contraintes techniques prévues en amont par l'audit ? Idéalement, chaque serveur doit disposer d'au moins 2 ports

entrées qui permettent de connecter le câble., l'entreprise doit également choisir le système d'exploitation pour motoriser les serveurs : Windows ou Linux. Installation des commutateurs réseaux

Les commutateurs réseaux sont des équipements intelligents qui permettent de connecter les serveurs et les postes de travail. Ils font le lien entre les différents câblages et les équipements informatiques.

Il est donc nécessaire d'évaluer la topologie des serveurs en amont afin de calculer combien de commutateurs l'entreprise doit installer.

A cette étape, l'entreprise a interconnecté tous les composants de son réseau.

Installation des logiciels serveurs

Cette étape plutôt classique vise à paramétrer les serveurs Windows et/ou Linux. L'entreprise doit ensuite les configurer pour que chaque élément du réseau

dispose de son adresse IP. L'adresse IP permet d'identifier chaque ordinateur ou périphérique installé sur le réseau informatique.Configuration logique

L'entreprise peut configurer ses commutateurs afin de donner des droits d'accès physiques. Tel ordinateur, avec telle adresse IP, a le droit d'accéder à tel

serveur. Par exemple, seuls les ordinateurs du service comptabilité ont accès aux serveurs de la direction financière, avec des droits ou permissions bien définis.

Une stratégie de backup de l’ensemble des données de l’entreprise: Exemple : du lundi au jeudi exécuter un backup différentiel et le vendredi un backup total (full backup)

Le/ou les supports contenant le full backup de l’entreprise doivent être déposés par exemple dans le coffre loué à une banque il est évident que pour des

raisons de sécurités ces backups doivent être entreposés en dehors du domaine. (Vol, incendie, dégâts des eaux etc.).








Cette page est entretenue par Utilisateur: Joël Méreau