Sous le capot de l'ordinateur de bureau

De Wikizen
Aller à : navigation, rechercher

La mère de toutes les cartes (la carte mère)


La carte mère est la pièce maîtresse des circuits internes de votre ordinateur. C’est sur elle que sont greffés les éléments les plus importants du pc.

Carte mère de PC. Le microprocesseur. Les jeux de composants électroniques. La mémoire vive. La pile.Les connecteurs d'extension. Les connecteurs d'entrées/sorties Les pièces électroniques.

Des sections particulières sont réservées au microprocesseur, aux jeux de composants, à la pile et aux cartes d'extension. La mémoire, qui est un vaste sujet.

Les connecteurs d'en/rées/sort/es sont de simples emplacements sur la carte mère où sont enfichés les panneaux E/S. Un connecteur est réservé au câble du

disque dur, et d'autres connecteurs reçoivent l'électricité fournie par l'alimentation. Les pièces électroniques sont les condensateurs, résistances, diodes, etc., parsemés sur les circuits imprimés.

La carte mère est le principal circuit électronique du PC. les composants peuvent se trouver sur la carte mère. Le plus important est le processeur. La carte mère est toujours conçue en fonction de lui.


Le microprocesseur


Au cœur de tout ordinateur bat le microprocesseur. C'est la puce principale de l'ordinateur. Notez que le microprocesseur n'est pas le cerveau du PC. La

matière grise de l'ordinateur, ce sont les logiciels. Le microprocesseur n'est que du matériel : il fait ce que lui commandent les programmes.

Le microprocesseur traite avec des éléments externes de l'ordinateur. Ces éléments fournissent soit des entrées, soit des sorties (ou E/S, pour entrées/sorties).

Les entrées sont des données à traiter acheminées au microprocesseur. Les sorties sont les résultats que le microprocesseur génère et recrache.

Toute l'activité de l'ordinateur tourne en fait autour de ces entrées et sorties.

La puce principale de l'ordinateur est le microprocesseur, qui est essentiellement une calculatrice dont le coût est inversement proportionnel à la taille.

Le microprocesseur est également appelé CPU (Central Processing Unit, unité centrale de traitement).

Les microprocesseurs des PC modernes chauffent énormément. Pour dissiper la chaleur, ils sont équipés de ventilateurs et enduit de pâte thermique

La différence est ténue entre un processeur Intel et un processeur non Intel. Au niveau de vos logiciels, peu importe quel est son fabricant.

Sachez toutefois que les joueurs préfèrent généralement ceux d'AMD, et que certaines applications haut de gamme exigent en revanche.

Les performances d'un microprocesseur

Les microprocesseurs sont jugés sur deux éléments : leur puissance de calcul et leur cadence, improprement appelée «vitesse».

La puissance du microprocesseur se mesure au nombre de bits qu'il est capable de traiter. Tous les Intels travaillent sur des données

de 32 bits et, de 64 bits. On peut comparer le nombre de bits aux couloirs d'une autoroute : plus ils sont nombreux, plus le trafic

peut être élevé et fluide. La montée en puissance des processeurs s'évalue actuellement en gigahertz, c'est-à-dire en milliards de cycles par seconde.

Plus cette valeur est élevée, plus le microprocesseur est rapide. Les PC sont actuellement cadencés à plus de 4 GHz. La puissance et la vitesse d'un PC ne se ramènent pas qu'à la cadence du microprocesseur.

Tous les composants de l'ordinateur participent aux performances, y compris la mémoire, disque dur. C'est pourquoi deux PC cadencés à la même vitesse ne sont pas forcément aussi rapides l'un que l'autre.


Les barrettes de mémoire


La mémoire de votre PC se trouve sur la carte mère, près du microprocesseur. Elle se présente sous la forme d'une ou plusieurs barrettes sur lesquelles sont

disposés des composants électroniques. Une longue rangée de broches plaquées or assure le contact avec le connecteur.

Cette mémoire est appelée DRAM. Selon leur format, ces barrettes sont de type SIMM ou de type DIMM.

En réalité, elle est un peu plus petite et les broches beaucoup plus nombreuses. Une barrette comportant des composants de mémoire de chaque côté est appelée

Dual Inline Modular Memory, module de mémoire double en ligne. Si elle n'en a que d'un seul côté, c'est une mémoire SIMM

(Single Mine Memory Module, module de mémoire simple en ligne).

Ces barrettes sont enfichées dans des emplacements adéquats sur la carte mère. Ces emplacements sont prévus pour recevoir un type particulier de barrette, par exemple quatre barrettes de mémoire DIMM.

DRAM signifie Dynamic Random-Access Memory, mémoire à accès aléatoire dynamique. C'est le type de mémoire le plus répandu.

II existe d'autres types de mémoire, comme la mémoire EDO (désormais obsolète) ou RAMBUS, chère, rapide et que quasiment plus aucune carte mère ne reconnaît.

La mémoire est mesurée en octets. Un octet peut être comparé à un caractère, une lettre d'un mot. Par exemple, le mot «spatule» serait composé de sept octets.

Une demi-page de texte contient à peu près 1 000 octets. Pour que ce nombre soit plus facile à mémoriser,les accros de la micro remplacent mille par kilo, ce qui donne 1 kilo-octet ou 1K, ou encore 1 Ko.

Un mégaoctet correspond à 1 024 Ko, soit environ un million d'octets. Le M de Mo signifie méga. De ce fait, 128 Mo signifie cent vingt-huit mégaoctets de mémoire.

Alors que la mémoire des micro-ordinateurs expérimentaux des années 1970 n'avaient que 256 à 1 000 octets, c'est par centaines de millions d'octets que se mesure celle des ordinateurs récents.

Les unités de mesure de la mémoire informatique.

Terme Abréviation Environ Exactement

Octet 1 octet 8 bits

Kilo-octet Ko 1 000 octets 1 024 octets

Mégaoctet Mo 1 000 000 d'octets 1 048 576 octets

Gigaoctet Go 1 000 000 000 d'octets 1 073 741 824 octets

Téraoctet To 1 000 000 000 000 octets 1099 51 1627 776 octets

Au-dessus du mégaoctet se trouve le gigaoctet. Comme vous pouvez le deviner, ce terme désigne un milliard d'octets, ou à peu près 1 000 mégaoctets. Le

téraoctet correspond à un million de mégaoctets, ou 10 puissance 12 octets.

Bavardage supplémentaire à propos de la mémoire :

Le terme giga vient des grecs gigas qui signifie géant.

Le terme tera vient également du grec et signifie monstre.

Un emplacement spécifique dans la mémoire de votre ordinateur est appelé adresse.

Voila juste un petit aperçu sur la mémoire.


Les cartes graphiques


Les cartes graphiques dépourvues de mémoire vidéo empruntent de la mémoire à la RAM. Pour un amateur de jeux vidéo, ce n'est pas un bon plan.

L'autre élément digne d'intérêt est la présence d'un microprocesseur spécifique ou GPU (Graphie Processing Unit, processeur graphique). Conçu pour prendre en

charge les opérations graphiques, il libère le microprocesseur central tout en améliorant considérablement la qualité et la vitesse des graphismes. Ça bouge à

l'écran ! Enfin, il faut tenir compte de la connectique, c'est-à-dire de la manière dont la carte graphique communique dans la carte mère. Jusqu'à présent, le port AGP,

qui procure un accès direct au microprocesseur et à la mémoire, était la voie royale. Il est aujourd'hui sérieusement concurrencé par le connecteur PCI-Express

Voici en gros ce qu'il faut retenir :

L'élément essentiel est la mémoire vidéo. Plus elle est élevée, plus l'écran pourra afficher de couleurs et plus la résolution pourra être élevée.

Deux processeurs graphiques sont très répandus : Radeon et GeForce. Ils se valent à peu près au niveau des performances.

Certaines cartes graphiques sont prévues pour un affichage 3D. Cela n'est utile que lorsque votre programme est lui aussi prévu pour s'afficher en 3D.

Si votre ordinateur est équipé d'un lecteur de DVD, la carte graphique doit être capable d'afficher les images du DVD. Ces cartes disposent de sorties S-Vidéo

permettant d'afficher les images du DVD sur un téléviseur et de regarder un film sur un écran grand format.

Autrefois, les cartes graphiques étaient connues sous des acronymes plus ou moins hermétiques. Le plus populaire fut la carte VGA (Video Gâte Array). Il en a existé d'autres, qui ont disparu.


Le disque dur


Le disque dur, qui stocke le système, les fichiers, programmes et données de base de la machine. Un disque dur s’exprime en octet, aujourd’hui la capacité de stockage peut atteindre plusieurs Terra Bytes.

Fonctionnement du disque dur :

Pour comprendre, ce qui suit, comparons le disque dur à cahier d’écolier ou toutes les pages seraient blanches (sans quadrillage)

et sur lequel on écrirait au crayon de bois ou autre crayon effaçable. Avec cette comparaison, je pense qu’il est facile de comprendre les points suivants :

L’écriture sur le cahier n’est pas illimitée, quand le cahier est plein, il est plein ! Pour le disque dur c’est pareil. On peut effacer ce qui a été écrit et

réécrire quelque chose d’autre à la place. Lorsque je ferme mon cahier, et si je l’ouvre dans 6 mois, les informations écrites dessus sont toujours là. Idem pour le disque dur,

si j’éteins mon ordinateur, et que je reviens dans 6 mois, mes données seront toujours présentes.

Pour retrouver l’information, il est préférable de bien écrire sur mon cahier (tracer des lignes ineffaçables) et de faire une table des matières au début du

cahier, comme ça je vais vite retrouver ou sont mes informations dans le cahier. C’est lors du formatage que cette opération est réalisée :

Le cahier sera vidé, les lignes vont être tracées et un table de matière vide va être créé.

La différence avec un cahier :

Avec un cahier : il y a 2 intervenants : vous pour lire/écrire et le cahier pour conserver l’information.

alors que c’est le disque dur qui se charge des opérations de lecture/écriture et de stockage.

Les caractéristiques importantes d’un disque dur : Sa capacité (combien de données, sa vitesse de rotation, sa connectique (interface)

Maintenant que vous connaissez la théorie, voyons, comment ça marche un disque dur.

Un disque dur est composé de plusieurs disques ou plateaux magnétiques, tout cela tourne à grande vitesse tournent à 30.000 tours minutes soit 500 tours/secondes !

Sur chacun de ces disques une tête de lecture/écriture se déplace en ligne (presque) droite.

C’est le mouvement combiné de la rotation et du mouvement linéaire des têtes de lecture/écriture qui va permettre de lire ou écrire des informations.

Le temps d’accès correspond au temps que les têtes vont mettre pour se placer au bon endroit sur les disques. Plus la tête va mettre de temps pour être au bon

endroit sur le disque, plus l’opération de lecture/écriture sera longue avant de commencer. Une fois que la tête a lu l’information, il faut l’envoyer vers le

processeur, et là entre en jeu une autre notion : celle de débit. Ce débit est lié en partie à la façon dont le disque est branché sur le contrôleur de

disques et son interface (vous noterez que j’ai écrit « disques » au pluriel car il peut y avoir plusieurs de branchés sur le même contrôleur). Pour faire

simplement, le contrôleur reçoit/envoie l’information au(x) disque(s) et l’interface est la façon dont sont branchés physiquement les disques. (La forme des

prises).pour votre « culture informatique », on trouve actuellement 4 grands types de connectique (interface). Ils sont également classés par ordre de débit IDE, SATA, SCSI, SAS

On trouvait les interfaces IDE il y a quelques années sur les ordinateurs personnels, depuis l’IDE a été remplacé par le SATA (plus rapide). On trouvait les

interfaces SCSI il y a quelques années sur les serveurs, depuis le SCSI a été remplacé par le SATA2 (plus rapide) et surtout par le SAS qui cumule les avantages des 2 types précédents (SATA et SCSI).


La carte réseau


Tout ordinateur particulier ou professionnel peut être connecté à d'autres appareils grâce à différents types de réseaux informatiques: Internet mais aussi les réseaux Wifi, Ethernet ou encore Bluetooth.

Réseau Ethernet : fonctionnement Ethernet est un réseau local par câble dont la norme globale est le IEEE 802.3.

Ce type de réseau peut aussi bien être utilisé pour une installation personnelle que professionnelle.

Avec une installation Ethernet, on peut connecter plusieurs ordinateurs entre eux, mais aussi un ordinateur à un modem-routeur pour bénéficier d'Internet.

Pour accéder au réseau Ethernet, l'ordinateur doit disposer d'une carte Ethernet, aussi appelée carte réseau.

Chaque carte réseau a une adresse MAC unique. Cette adresse, composée de six octets, permet aux appareils de communiquer entre eux.

Réseau Ethernet : bus, vitesses, normes Les caractéristiques du réseau Ethernet peuvent varier d'une carte Ethernet à l'autre :

la carte Ethernet peut se brancher sur différents types de bus de la carte mère :

PCI, PCI 2.2, PCI express 1x, PCI express 4x, PCI-X, PCMCIA : pour les ordinateurs portables, USB, intégrée à la carte mère

Vitesses : les ordinateurs utilisent trois types de vitesse de réseau différents :

10, 100,1000

1 Giga Ethernet.

Normes : les cartes Ethernet peuvent répondre à différentes normes Ethernet :

10 Mbps Ethernet,

10 / 100/ 1000 Mbps,

100 base Fx, 100 Mbps Fast Ethernet,

1000 Mbps Gigabit Ethernet,

Gigabit – 1000 base SX.

Sorties : Une carte Ethernet peut proposer différents types de sorties, destinées à brancher des câbles :

Ethernet RJ45, BNC femelle,

Fast Ethernet 10/100 / RJ45 Femelle,

Gigabit Ethernet 10 /100/1000 Femelle,

SC – Fibre Optique.

Réseau Ethernet : critères pour bien choisir sa carte sa marque, sa vitesse,son type de sorties, sa norme... Les marques de carte Ethernet les plus populaires sont les suivantes :

D-Link, Intel,Netgear, TP-Link, TrendNet.


L'alimentation


L’élément central de la gestion de l’énergie : le bloc d’alimentation. Ce dernier a pour mission de transformer le courant alternatif du secteur électrique en un courant continu pour l’ordinateur.





Cette page est entretenue par Utilisateur: Joël Méreau